logo gipeblor
Gipeblor.com > Construire et aménager > Construire en Bois : Quelques repères

Construire en Bois : Quelques repères


Construire une maison en bois

Vous vous posez de nombreuses questions sur la construction bois, vous trouverez ici quelques réponses vous permettant de choisir ce système constructif en toute confiance"



  • Le permis de construire : Pas de refus pour cause de maison en bois…

  • Toute construction quelque soit le matériau utilisé doit respecter les règlements d’urbanisme en vigueur. Choisir de construire, de surélever où d’agrandir une maison en utilisant du bois n’entraine pas un refus de permis de construire.
    En effet, le code de l’urbanisme ainsi que certain plans locaux d’urbanisme des communes lorraines sont contraignant quand à l’aspect de finitions extérieures de la maison, en aucun cas sur son système constructif.

    Dans tous les cas, les démarches administratives lors de la construction d’une maison en bois sont identiques celles des autres matériaux.

    En cas de doute où de litige on gagnera à se rapprocher du CAUE (Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement) de votre département.

     

  • Pour votre tranquillité, prenez toutes les précautions pour être bien protégé.

  • La loi ne fait pas de différence entre les systèmes constructifs, non plus entre les matériaux de construction, de ce fait le matériau bois ne fait donc pas exception. Les acteurs de la construction bois sont donc concernés par l’ensemble du dispositif légal et réglementaire, au même titre que les autres corps d’état.
    Même si sa mise en œuvre est plus technique, l’utilisation du matériau bois dans un projet de construction n’influe pas sur les garanties et assurances, il ne permet pas d’y échapper non plus.

     

  • Vous devez donc exigez de votre constructeur toutes les garanties pour votre protection.

  • Vous devez donc souscrire à une Assurance dommages ouvrage. Il s’agit d’un contrat d’assurance qui vous indemnise rapidement en cas de désordre. Elle doit être souscrite avant l’ouverture du chantier. A la réception des travaux en présence de votre constructeur, où de l’architecte, signaler toutes les réserves par procès verbal, elles induiront la responsabilité de l’entreprise concernée.

     

  • Demandez à l’entreprise quel type de garantie elle dispose...

  • • La garantie décennale :


    Elle est obligatoire pour toutes les entreprises avec les quelles vous souscrivez un contrat pour l’exécution de vos travaux. Elle couvre tous les dommages graves qui affectent la solidité de votre maison. Exigez ce document des entreprises qui interviendront sur votre chantier.
    Vérifiez que ce document contient le nom d’assureur et le numéro de la police d’assurance.
    N’hésitez pas à téléphoner à l’assureur pour vérifier que l’assuré est à jour de sa cotisation et que cette dernière couvre les travaux que vous avez commandés.


    • Le CCMI (contrat de construction d’une maison individuelle) :


    Ce contrat est obligatoire pour tout constructeur de maison individuelle. Sur ce point, la loi ne fait pas de différence entre une maison traditionnelle et une maison à structure bois. Avec ce contrat votre constructeur vous apporte un ensemble de garantie légale : la garantie de livraison à prix et délais convenus, la garantie du parfait achèvement des travaux, la garantie de remboursement en cas de versement d’acompte, et la garantie de bon fonctionnement…


    • Cas spécifique des fabricants et importateurs de matériaux de construction :


    Les fabricants français de matériaux bois destinés à la construction ont développé des process de qualité et de certification ainsi que la démarche de marquage CE pour les charpentes taillées et les kits de construction bois.
    Les importateurs de ces produits doivent démontrer que leurs produits présentent des caractéristiques équivalentes à celles exigées pour les produits français par un dossier technique validé par le CSTB ou le FCBA. A défaut, ils ne pourront pas obtenir de décennale fabricant où importateur et l’utilisateur n’obtiendra pas d’assurance décennale de mise en œuvre ni de dommage ouvrage.

     

  • La construction bois est elle accessible à mon budget ?
  • Les produits bois couvrent toutes les gammes de prix. Les techniques actuelles permettent toutes les fantaisies du maître d’ouvrage : des volumes classiques et avec un prix de construction abordable, aux idées les plus audacieuses. Dans tous les cas la construction bois vous offre des avantages certains par rapport aux systèmes de construction maçonnées :


    • Un gain de près de 6 mois sur la réalisation,
    • Des coûts des fondations réduits en raison du faible poids propre d'un bâtiment en bois, plus particulièrement sur les terrains de mauvaise qualité ou en pente.
    • Des solutions avantageuses lors des travaux d’extension de surélévations de constructions ayant des capacités portantes limitées.

    D'une manière générale, une planification bien réfléchie et un degré de préfabrication adapté diminuent les coûts de construction et évite de coûteuses improvisations lors du gros œuvre et du second œuvre bois.
     


    Quel est le coût d'une construction bois ?

    Il est difficile de parler de coût au m2 d’une construction bois, car de nombreux paramètres entrent en ligne en compte : raccordement aux réseaux, honoraires d’architecte ou de maîtrise d’œuvre, assurances compris ou non, performance thermique attendue, part d’auto construction dans le projet, niveau de gamme des matériaux et de l’architecture.



    L’expérience du GIPEBLOR dans l’instruction de dossier de construction de logement sociaux en maîtrise d’ouvrage public nous permet dire qu’il est judicieux de réaliser un comparatif financier global sur la durée de vie d’un bâtiment (en moyenne 50 ans), car il prend en compte les qualités constructives, les matériaux utilisés, la nature des isolants qui a une influence directe sur la consommation de chauffage…

     
  • La construction bois nécessite elle un entretien extérieur régulier ?
  • Sous l’effet des intempéries et du soleil, le bois naturel grisaille sans que ses qualités mécaniques s’altèrent.

    • Si vous faites le choix d’un parement naturel gris, choisissez alors des essences naturellement durables (Red Cedar, Mélèze, Pin sylvestre, Douglas sans aubier...), ou des bois traité par autoclave.
    • Si vous souhaitez laisser au bois sa couleur d’origine, appliquez une lasure transparent légèrement teintée que vous renouvellerez tous les 2 à 5 ans suivant l’exposition de la façade.
    • Si vous faites le choix de la couleur, de bonnes lasures opaques permettent au bois de conserver son aspect avec entretien nécessaire tous les 10 ans suivant l’exposition de la façade.
    • Si vous souhaitez un entretien moins fréquent, utilisez alors des clins ou des panneaux en matériaux composites bois pré peints en usine, ou du crépis minéral.
       

Avec le soutien de : Ministère  Europe France bois forêt

GIPEBLOR - 2 rue de Jarville - CS 50022 - 54181 HEILLECOURT Cedex
Tel 03 83 37 54 64 - Fax 03 83 35 38 28